Digemer

Réseau d’hospitalité pour les demandeurs de droit au séjour de la région brestoise

Manif contre le projet de loi Immigration

Le 9 décembre, une manifestation contre le projet de loi Asile et immigration s’est tenue à Brest. Récit

Assemblée générale de Solidarité Iroise

Solidarité Iroise, qui oeuvre comme – et avec – Digemer pour l’accueil de migrants vient de tenir son AG. En voici le compte rendu dans Ouest-France.

Le cent pour un toit de Guipavas à la recherche d’un logement

Ce cent pour un toit a fait paraître dans la presse un article pour aider sa recherche d’un logement. Voyez cet article

Travail et immigration : le paradoxe

Dans un Point de vue publié dans Ouest-France du 17 novembre 2023, Jean-François Bouthors, journaliste, décrit les incohérences dangereuses du gouvernement sur les questions du travail des immigrés. A lire ici.

Répondre au projet de loi Asile et Immigration tel que sorti du Sénat

Les associations brestoises concernées par les migrants se sont réunies le 15 novembre, sur la question de la Loi Asile et immigration.

Elles ont décidé :

Echos du cent pour un toit Brest PSD

Susanna a obtenu, début octobre, un CDD de 26h / semaine de 6 mois renouvelable, dans l’entreprise d’insertion ”Fil à Fil” située à Bellevue ; elle y fait du repassage le matin et de la couture l’après-midi, pour des particuliers ou des enseignes. 

Il peut y avoir aussi des créations (sacs à pain, carrés de démaquillants réutilisables, bandeaux, tabliers …) pour lesquelles il est collecté des fils, boutons, rubans, tissus, laines et même de livres sur les travaux de tricot & couture, que vous pouvez venir déposer à la Vestiboutique de la Croix Rouge de Brest, 33 rue Emile Rousse (en face l’Hypermarché Carrefour, 126 Bd de Plymouth ). Ces productions sont revendues par la Boutique La Place située 22 rue Fautras.

De son côté, David poursuit positivement sa scolarité en classe terminale ; il a été réélu délégué de sa classe et aussi conseiller de discipline.

Par ailleurs, l’Association Digemer, pour son dispositif ‘’Un toit chez vous’‘, recherche des personnes âgées seules, vivant dans une grande maison, qui souhaiteraient la présence et l’aide (courses, ménage, jardinage…) d’une personne chez elles, en particulier pour une jeune maman albanaise, Denisa et son fils Fernando de 3 ans, hébergés temporairement en hôtel par le 115, mais expulsables mi-novembre – – > Contacts : Michelle MARC 07.83.63.69.65 ou  Jean MIOSSEC 06.65.43.76.39.

L’Association Digemer nous informe aussi de la belle initiative d’une association des environs de Lannion, pour et avec des migrants :
https://digemer.fr/2023/10/une-association-pour-en-finir-avec-lexploitation-des-saisonniers-dans-lagriculture/

Où en sommes-nous, en France de la demande d’asile et de son traitement ?

Au moment où la loi Darmanin, sur les migrations et les demandes d’asile, est en discussion au Parlement, François Héran, du Collège de France, qui est sociologue, anthropologue et démographe, a tenu une visioconférence pour les “Cent pour un” où il traite de la question et “remet les pendules à l’heure” à partir de statistiques officielles dont devraient disposer tous les parlementaires.

Pour suivre cet exposé, cliquer sur Conférence.

Trouver un toit pour une famille géorgienne

Des parents d’élève créent un cent pour un toit avec Digemer pour aider une famille géorgienne menacée d’être bientôt à la rue. Voyez cet article d’Ouest-France.

Une association pour en finir avec l’exploitation des saisonniers dans l’agriculture

Cette belle initiative d’une association pour et avec des migrants, du côté de Lannion, mérite d’être saluée … et peut-être imitée !
Cliquez sur le lien ci-dessous :
 https://basta.media/Une-association-pour-en-finir-avec-exploitation-des-saisonniers-dans-l-agriculture-traite-etre-humain

Mission accomplie pour le cent pour un toit “Les Yannicks”

Le collectif Cent pour un toit “Les Yannicks” met un terme à son existence : ce n’est pas un échec, tout au contraire c’est une réussite. Sa mission est achevée : le jeune qu’ils accompagnaient a été régularisé, il a un travail en CDI et il est devenu totalement autonome.
Nous ne pouvons que nous réjouir de cette heureuse issue. Comme quoi, c’est possible… même si pour d’autres c’est plus difficile ou problématique.
Félicitations à Yannick et au collectif “Les Yannicks”.
Ci -dessous des extraits  des courriers de Yannick et de son collectif.

Le mot de Yannick

Bonjour à toutes et tous !C’est avec le sourire que je vous écris ces quelques mots pour vous exprimer toute ma gratitude pour la chaîne humaine que vous avez réussi à créer autour de moi.
Cela fait quelques mois maintenant que j’ai repris le travail chez DAMEN, j’ai signé un CDI le 1er juillet dernier. Cette chance me permet d’envisager de manière plus sereine mon avenir en France. Et tout ça grâce à vous tous, du fond du cœur : MERCI.Merci à l’asso Digemer et à tous ces adhérents pour le travail qu’ils font dans le but de venir en aide aux personnes dans le besoin comme cela fut mon cas.
KENAVO !
Yannick

Le mot du collectif “Les Yannicks” à ses donateurs

Nous allons donc mettre fin à ce collectif Cent pour un Toit et fermer le compte en banque, en accord avec l’association Digemer (qui hébergeait notre collectif).
Les virements vers notre compte seront donc prochainement impossibles. Un immense merci et bravo pour vos contributions !Vous pouvez aussi soutenir directement l’association Digemer qui mène un travail précieux et nous a permis d’exister ces dernières années. Elle accompagne plusieurs collectifs et héberge aussi directement de nombreuses personnes. Si cela vous intéresse, et selon vos possibilités, les infos sur l’asso sont par là et pour les soutenir, c’est par ici (via la Caisse d’Epargne directement) !
Si la situation de Yannick s’est améliorée, cela a nécessité plusieurs années d’engagement, de la patience et bien du courage. Nous n’oublions pas toutes celles et ceux qui ont encore besoin d’aide (financière comme morale) face à une dégradation continue des politiques d’accueil et d’hospitalité. Les récentes décisions de la Préfecture faisant peser la menace de la rue sur plus de 50 personnes l’illustrent bien.
Au plaisir de (re)croiser votre route !
Les ami.es, voisin.es et soutiens de Yannick

Page 1 of 29

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén