Dans le Pays de Brest, de nombreux mineurs isolés, des jeunes adultes, des familles avec des enfants, en recours ou déboutés, sans aucune ressource, vivent dans des conditions indignes et dépendent totalement des associations.

Avec le soutien de nombreuses associations partenaires, nous proposons :

  • Un accueil bienveillant de migrants en situation d´urgence
  • Un accompagnement au quotidien (santé, déplacements, scolarité, aide alimentaire, apprentissage de la langue…)
  • L’assistance juridique pour les diverses démarches nécessaires

Dans l’association, chacun oeuvre selon ses capacités et ses disponibilités. Il y a :

  • Les cotisants : ce sont les adhérents de l’association dont la cotisation annuelle est de 10€.
  • Les donateurs : ce sont des donateurs ponctuels mais également réguliers pour ceux qui choisissent chaque mois de verser une somme de leur choix. Sont également comptabilisés ici les personnes qui donnent du mobilier ou du matériel pour équiper des logements vides.
  • Les accompagnateurs : ce sont des personnes qui suivent et aident régulièrement les migrants hébergés dans leur vie quotidienne et dans leurs démarches administratives souvent compliquées et difficiles.
  • Les hébergeurs : ce sont des gens qui accueillent des migrants  soit dans un logement  mis à leur disposition et gérés par un collectif “cent pour un” soit directement chez eux (voir « hébergements citoyens »)

La prise en charge des hébergements se fait selon trois formules :

  1. Des collectifs «100 pour 1» (appellation complète : «Cent pour un Toit»).
    Ce sont  des réseaux locaux, sur une commune ou un territoire, qui accueillent des personnes ou des familles, les logent, les soutiennent financièrement et les guident dans les démarches administratives.

L’objectif est de réunir une centaine de personnes – ou au moins quelques dizaines – qui versent tous les mois une petite somme (par ex. 5 €) pour financer un logement (loyer et charges) à une famille de migrants.

  1. Des hébergements citoyens. Des personnes et des familles logent chez elles ou dans un logement leur appartenant des demandeurs d’asile. Cet hébergement peut être de durée très variable. Parfois des familles s’associent pour offrir l’hébergement à tour de rôle, sur un rythme qu’elles ont défini.
  2. L’association gère elle-même directement des logements (loyer et charges) qui ont été mis à sa disposition soit gratuitement, soit avec un loyer modéré.

Pour agir avec Digemer, découvrez dans notre bulletin d’adhésion les différentes propositions de collaboration afin d’œuvrer ensemble pour un meilleur accueil des migrants et demandeurs d’asile.