Ouest-France Nord-Finistère, le 11 avril 2019

Plougastel-Daoulas : Le  collectif de Plougastel « Cent pour un toit » n’a, pour l’instant, pas de famille en demande d’asile à accompagner dans la commune. Il a donc décidé d’aider Digemer Brest.

Solidarités

Le collectif Digemer-Plougastel est né en décembre. Il s’agissait de créer, dans la commune, un dispositif « Cent pour un toit ». L’opération consiste à trouver une centaine de familles disposées soit à verser 5 € minimum sur un compte, soit à effectuer un don ponctuel. La somme ainsi récoltée permet de proposer un logement à une famille en demande d’asile.

Le collectif de Plougastel – “Cent pour un toit” n’a, pour l’instant pas de famille en demande d’asile à accompagner dans la commune.                                                       CREDIT PHOTO : OUEST-FRANCE

Mardi, une réunion du collectif a livré les premiers chiffres au terme de ces quelques mois de fonctionnement. Michel Jézéquel, le président, et Pierrot Le Guen, le chargé des comptes, ont fait part de 67 donations – 1 685 € de dons ponctuels et 416 € en virements ; ces derniers étaient de205€ en janvier. Mais, précisent les deux hommes « étalé sur l’année, cela nous donne un budget mensuel de 536 €. Un bon début, pas suffisant cependant pour assumer le loyer, les charges et les frais quotidiens. La recherche de donateurs et donatrices est toujours d’actualité. »

Côté hébergement, les résultats se font attendre malgré des prises de contact avec BMH ou des bailleurs sociaux. Aussi, pour l’instant, le collectif utilise sa trésorerie pour aider les autres collectifs dans le besoin, et notamment la structure Digemer Brest.

Contact Digemer Plougastel : michel.jezequel2@wanadoo.fr